Aller au contenu | Aller au menu principal | Aller au menu 'En pratique' | Aller au menu 'En un clic' | Aller aux liens divers | Aller à la recherche

Mairie de Margaux

Recherche

Accueil > Découvrir > Histoire et patrimoine

Histoire et patrimoine

 

Ses origines

Plan Napoleonnien - JPEG - 1.3 Mo
Plan Napoleonnien

Sur l’origine du nom Margaux plusieurs théories sont avancées. Pour certains cela viendrait du mot marne, terre argileuse. Pour d’autres « margau » en gascon veut dire bourbier ; mais celui qui est le plus valorisant, nous viendrait du poète latin AUSONE (4ème siècle de notre ère) qui parlait de sa maison de Marojallia située dans le Médoc.

Pour concrétiser une de ces théories en 1884, le maire de l’époque F. Beaucourt remit 344 pièces de bronze romaines découvertes au lieu dit Campion. Les propriétaires des parcelles de vigne avoisinantes de ce lieu-dit découvrent encore aujourd’hui des morceaux de poterie de l’époque romaine. Toutes ces découvertes nous confortent dans la pensée qu’une présence romaine était sur Margaux au IV siècle de notre ère.

Hôtel de ville - JPEG - 17.9 ko
Hôtel de ville

Il faut attendre le XIIème siècle pour retrouver le nom de Margaux dans les archives de l’Archevêché, où il est mentionné le nom de l’Eglise Saint Michel de Margaux.

A l’époque où la région était sous domination anglaise dans des écrits le nom du château Lamothe de Margaux apparaît. A partir de là, débute la renommée des vins de Margaux.

Avec le commerce du vin, va se créer tout un patrimoine avec des châteaux et des maisons bourgeoises.

Grande apogée de Margaux le XIX siècle :

En 1810, le marquis de la Colonilla, propriétaire du Château Margaux, entreprend sa reconstruction de style néo classique. Construit par l’architecte Louis Emile Combes il est, tel que nous pouvons le voir aujourd’hui.

Avenue de la Gare - JPEG - 16.5 ko
Avenue de la Gare

Au cours de ces années, de nombreux châteaux vont être reconstruits tel le château Lascombes, réaménagés comme Rauzan Segla, et Marquis d’Alesme ou construit comme Malescot.

Dans la deuxième partie du XIX siècle de nombreuses maisons bourgeoises sortent de terre appartenant à des négociants.

En 1855 c’est la construction de la Mairie avec les écoles.

Un autre évènement au cours de ce siècle va changer la physionomie de Margaux ; la construction de la voie de chemin de fer. Alors planté de vignes, un faubourg nouveau va surgir, c’est le quartier que nous appelons aujourd’hui « quartier de la Gare », avec son avenue bordée de maisons basses et leur jardinet.

Rue Tremoille - JPEG - 25.5 ko
Rue Tremoille

Au XX ème siècle la physionomie de Margaux se stabilise. Il n’y a pas de gros changements mis à part la Salle des fêtes construite à la fin des années 50, élévation du château d’eau à la fin des années 60, création d’un groupe scolaire au début des années 80.

Depuis le début du XXI siècle la municipalité a entrepris la mise en valeur de la commune avec un réaménagement urbain des rues principales.

Salle des Fêtes - JPEG - 16.9 ko
Salle des Fêtes
La Mairie - JPEG - 17.6 ko
La Mairie

Son patrimoine

De leur côté, les châteaux viticoles restaurent leurs chais et embellissent leurs parcs. Tout ceci contribue à faire de margaux un village oenotouristique de renommée mondiale. 30 crus sont désormais rattachés à la commune.

Ses monuments historiques :

L'église St Michel et son cimetière - JPEG - 32.3 ko
L’église St Michel et son cimetière
Jeanne d'Arc - JPEG - 17.3 ko
Jeanne d’Arc
 Haut de page